PS3 > Tests PS3 > ModNation Racers PS3 > Test

Wim P3L Games Stats Flux RSS Firefox Folding@home

Test de ModNation Racers sur PS3

Test publié le 06/05/2010 par sunnmagic - lu 19557 fois - 43 Commentaires

ModNation Racers, Coup de coeur P3L sur PS3

Lors de sa sortie en 2008, LittleBigPlanet fut un évènement vidéoludique salué par la critique et encensé par les joueurs. Le concept du « Jouer, Créer et Partager » fut largement mis en avant, et l’aspect « Création et partage » fut au cœur de ce succès. Ce concept créatif revient aujourd’hui sur le devant de la scène Sony avec ModNation Racers, mais cette fois-ci, dans un univers à la Mario Kart : des mini-voitures, des personnages tout mignons, des circuits plus fous les uns que les autres, c’est du fun assuré, et à partager !

Le ModSpot, le QG de ModNation Racers

Dans ModNation Racers, les personnages s’appellent les Mods, et le lieu où tous les évènements se déroulent, le ModSpot. Vous pouvez parcourir le ModSpot avec votre kart, afin de découvrir de nombreux endroits, entre épreuves et statistiques : les meilleurs mods et les meilleurs karts (mise à jour hebdomadaire), l’Atelier de création, Nouveautés à venir, Meilleurs circuits, Tours records, En ligne, Course rapide, Ecran partagé (jusqu’à 4), Championnat MRC,… Si vous souhaitez accéder à chacun de ces lieux, vous pouvez également appuyer sur Start, un menu vous sera alors proposé pour vous y emmener directement.

Vous rencontrerez d’autres joueurs dans le ModSpot, avec lesquels vous pourrez interagir en discutant textuellement, ou en leur proposant des défis. Pour voir la liste des joueurs présents dans le ModSpot, il vous suffit d’appuyer sur R3.

En appuyant sur R1, vous pouvez changer de kart, de mod, et de style de conduite (nous évoquons ce sujet plus loin), en choisissant parmi vos créations ou les créations téléchargées. La prévention est d’ailleurs de mise, et si vous constatez des créations contraires aux mœurs, ou des attitudes déplacées, il vous suffit de rédiger un rapport d’incident afin de le transmettre aux modérateurs.

En piste pour le championnat MRC

Une course d’initiation permettra de vous familiariser avec les commandes de base. R2 vous permet d’accélérer, L2 de freiner, la touche Croix de déraper (ou sauter en appuyant deux fois dessus), L1 sert à activer le turbo, la touche Carré permet d’utiliser les armes, la touche Rond le bouclier.

Le Championnat MRC est le mode « Carrière » du jeu, dans lequel vous enchaînez des courses au travers de plusieurs « Tours Nationaux », entrecoupées régulièrement de cinématiques qui viennent donner une cohérence à l’ensemble, et offrir une histoire qui tient la route. Un esprit très Formule 1 et Rallye avec retransmissions TV, présentateurs, et coach dans l’oreillette durant les courses. Vous incarnez un jeune pilote nommé Tag, qui doit tracer sa propre route dans un univers peuplé de requins, et résister à l’appel des sirènes du sponsoring par d’autres écuries. Une histoire jalonnée de bons et mauvais moments pour notre « héros ».

“La Rolls des Mario Kart-like”

Les courses se suivent, mais ne se ressemblent pas. En effet, elles sont très variées, et offrent des terrains de jeux au niveau de difficulté progressif. Si les premiers Tours Nationaux permettent de vous éclater pied au plancher, les suivants sont bien plus corsés et demandent une plus grande attention, un pilotage plus précis, sous peine d’arriver difficilement sur le podium tellement les concurrents sont parfois précis et vicieux… !

Oui, vicieux ! Avoir sué à grosses gouttes afin de rester en tête durant 3 tours, et se faire allumer à 5 mètres de la ligne d’arrivée pour finir quasiment dernier… [mode rage=On]les yeux s’injectent de sang, le corps se met à trembler sans la fonction vibration de la manette… c’est du vice !... [mode rage=Off] bon, c’est exagéré pour les grosses gouttes, mais presque pas pour le reste… !

L’IA des concurrents est donc plutôt réussie et se dévoile progressivement, certains ne vous lâcheront pas, surtout si vous les avez allumés : armes, coups de kart pour vous sortir de la piste, et chambrage de rigueur au passage,… tous les moyens sont bons pour remporter la course !

Hormis ces anecdotes que vous aurez certainement la joie de découvrir par vous-même, sachez que chaque course se déroule en 3 tours, avec des objectifs à atteindre. Pas de podium, mais des actions concrètes à réaliser, ce qui s’avère bien plus intéressant et pimenté. Tout d’abord, vous devez finir dans les trois premiers pour passer à la course suivante (et ainsi débloquer des objets pour vos créations), et premier lors de la course finale d’un Tour National, pour passer au Tour National suivant. Chaque course réussie peut être rejouée dans les « Courses Solo ». S’ajoutent à ces objectifs « primaires » des objectifs « secondaires », qui consistent en diverses actions, dans le but de débloquer des objets pour vos créations : réaliser un nombre de points en dérapant ou en utilisant l’aspiration des concurrents, éliminer un concurrent, passer sur des boutons à actionner, découvrir des passages cachés, etc. La variété est encore une fois au rendez-vous.

De plus, sur chaque circuit, vous avez 5 jetons à trouver, qui vous permettent d’acheter des objets dans l’Atelier de Création. Plus vous avez de jetons, plus les objets déverrouillés sont importants (des autocollants aux tronçons de circuits, en passant par des châssis de karts, etc.). Dans l’Atelier de Création, il vous suffit de mettre 1, 2, ou 5 jetons dans les « distributeurs automatiques » pour obtenir une récompense proportionnelle à votre mise.

En voiture Simone, mais n’oublie pas les hormones !

ModNation Racers a beau se présenter comme un jeu tout mignon, il n’en reste pas moins un champ de bataille durant les courses. Les concurrents se montrent assez tranquilles lors des premières courses du mode Carrière, mais leur IA devient de plus en plus agressive au fur et à mesure de votre progression, ce qui n’est pas sans apporter un certain plaisir et une intensité sur les circuits. La puissance des karts est identique, mais vous pouvez modifier votre style de conduite en réglant deux jauges : la première vous permet de choisir entre dérapages et maniabilité, tandis que la seconde vous permet de choisir entre accélération et vitesse de pointe. Le principe est simple, il vous suffit de déplacer le petit curseur sur ces jauges : par exemple, plus le curseur pointe vers les dérapages, moins vous aurez un kart maniable, et inversement.

A votre disposition pour affronter vos concurrents : votre kart lui-même, et plusieurs armes. Votre kart sert en effet d’arme, puisque vous pouvez donner un coup dans le kart de vos adversaires grâce au joystick droit, à condition d’avoir la jauge de boost un minimum remplie. Une particularité qui apporte un soupçon de stratégie.

En effet, cette jauge de boost vous sert pour trois choses : accélérer brutalement, laisser vos adversaires sur le bas-côté, ou activer un bouclier. Parfois, le choix n’est pas évident : imaginez-vous près de la ligne d’arrivée, en un coup de boost c’est fini, mais un missile risque de vous toucher avant… que faire si votre jauge n’est pas très remplie ? Activer le bouclier mais laisser filer les premières places, ou accélérer et risquer de se faire toucher avant la ligne ? Le choix n’est pas toujours évident, et il faut réagir vite !

“Le fun d'un Mario Kart associé à la profondeur d'un LittleBigPlanet”

Le bouclier est un atout très utile dans le jeu, puisqu’en appuyant sur la touche Rond, vous êtes protégé des projectiles qui vous suivent (le symbole de l'arme qui vous poursuit clignote de plus en plus vite sous votre kart, avec un bip de plus en plus rythmé). Mais attention, car ce bouclier consomme votre jauge de boost, il faut donc l’activer au bon moment, sans quoi votre jauge de boost sera épuisée avant que le projectile arrive sur vous ! Un aspect stratégique en plus à ne pas négliger.

Mais comment remplir cette jauge de boost ?... En assurant le spectacle, tout simplement ! En effet, plus vous ferez de dérapages, d’aspirations, de sauts, de figures en l’air (joystick droit), de provocations (croix directionnelle),… plus votre jauge grimpera.

Le système d’armes est original, et bien qu’il se base sur 4 armes principales, son principe apporte un large choix d’outils destructeurs. Les 4 armes de base sont :

  • Rouge : Missile MK2
  • Vert : Point de départ (turbo)
  • Bleu : Bombe sonique
  • Rose : Chercheuse éclair

Les armes se ramassent sur les circuits grâce à des balises. La première balise vous attribue l’une des 4 armes au hasard, avec un niveau de puissance à 1. Les balises suivantes augmentent la puissance de l’arme que vous transportez, jusqu’au niveau 3. Le premier niveau de puissance envoie un projectile droit devant vous, il faut donc bien viser. Le second niveau est autoguidé, offre une puissance accrue, et un rayon d’action étendu. Le 3ème niveau envoie vraiment du lourd, sur plusieurs adversaires à la fois. Petite particularité pour l’arme verte, qui n’en est pas une, mais plutôt un boost très puissant, le 3ème niveau vous offre un turbo démentiel qui pilote automatiquement votre kart.

Pour toutes ces armes, quel que soit leur niveau de puissance, vous avez deux façons de les utiliser : soit en les tirant devant vous avec un bref appui sur la touche Carré, soit en les laissant derrière vous en enfonçant la touche Carré quelques secondes.

L’Atelier de Création : quand l'unique devient possible

Vous vous en rendrez compte par vous-même, il est réellement possible de créer un kart, un mod, ou un circuit, uniques, tellement les possibilités de personnalisation sont nombreuses. Pour les novices, de nombreuses vidéos d’initiation sont disponibles pour vous guider pas à pas.

Dans l’atelier, vous pouvez ainsi créer de A à Z un kart, un personnage, ou un circuit. Si vous ne souhaitez pas y passer trop de temps, une touche permet la création aléatoire d’un kart ou d’un mod, il vous suffit alors de choisir parmi les propositions offertes. Mais bien évidemment, la personnalisation prend tout son sens quand on met les mains dans le cambouis soi-même ! Tous les nouveaux objets que vous aurez déverrouillés seront signalés avec un point d’exclamation orange.

Personnalisez votre kart

De nombreuses possibilités vous sont offertes, le menu de création se décompose en plusieurs parties :

Le châssis : en gros, la carrosserie, à choisir parmi des dizaines de modèles de base. De la voiture de course au train, en passant par des véhicules rétro. Une fois le châssis choisi, vous pouvez modifier sa couleur et son matériau (en accentuant ou diminuant les effets « métal », « gomme », et « fluo »).

La peinture : mélangez des couleurs, appliquez des motifs, des autocollants (vous pouvez même en superposer sur plusieurs couches, et jouer sur leur transparence), des kits d’autocollants.

Les éléments : choisissez un moteur et ses couleurs, des suspensions, des roues, des sièges, des volants, des ailerons, des plaques d’immatriculation.

Les accessoires : appliquez toutes sortes d’objets sur chaque face de votre kart : devant, derrière, sur les côtés.

Votre personnage, le Mod

La personnalisation de votre personnage va très loin, et pour vous le prouver, parlons chiffres. Rien que pour la tête par exemple, vous avez le choix entre 247 paires d’yeux, 315 bouches, 70 nez, 10 paires d’oreilles, 48 coupes de cheveux, 10 sortes de pilosité… sachant que vous pouvez modifier la couleur de chacun de ces éléments !

Concernant les vêtements, vous pouvez piocher parmi 40 pantalons, 44 hauts, 29 couches supérieures (gilets, vestes,…), 47 casques, 9 masques, 14 accessoires oculaires, 28 paires de gants, 24 paires de chaussures… !

A ces personnalisations s’ajoutent des autocollants, des babioles (piercings,…), des voix, et des décorations.

Bref, de quoi rendre votre création unique, à votre image !

Créez des circuits diaboliques !

Dernière partie de l’atelier, et pas des moindres, l’éditeur de circuits. Vous avez le choix entre 4 thèmes : montagne, désert, bord de mer, jungle. Une fois votre sélection effectuée, vous avez à votre disposition plusieurs outils pour modifier totalement le terrain.

Les terrains proposés sont vastes, et permettent de laisser libre cours à votre imagination. L’outil « sculpter le terrain » vous permet de modifier le relief de la zone, totalement plat d’origine : surélevez ou abaissez des parties de terrain, créez des montagnes, des creux, des pentes plus ou moins chaotiques, des collines, etc… plus vous laissez enfoncée la touche, plus le relief sera altéré.

Vous pouvez également « contrôler les éléments », en modifiant la position du soleil, la quantité de nuages, et le niveau de l’eau.

Une fois ces changements réalisés, vous pouvez « tracer la route ». Au volant d’un engin de chantier, il vous suffit de piloter comme si vous étiez dans votre kart, afin de tracer la piste. L2 vous permet de reculer pour annuler, et la touche Croix permet de boucler automatiquement la fin du tracé. C’est d’une simplicité enfantine.

Le jeu vous propose de garnir automatiquement votre circuit, c'est-à-dire de mettre en place automatiquement tout le décor de votre circuit : type de route, barrières, objets, signalisations, arbres, bâtiments, etc… Vous pouvez bien entendu mettre en place manuellement tous ces éléments, ou éditer le résultat de cette automatisation.

Une fois votre circuit terminé, vous pouvez le tester vous-même. Tout est modifiable, tout est personnalisable, des créations plus originales les unes que les autres devraient foisonner dès la sortie du jeu.

Il est temps de partager

N’oublions pas la troisième partie du slogan « Jouer, Créer et Partager ». Si vous le souhaitez, vous pouvez mettre en ligne tous les karts, les mods, et les circuits que vous aurez créés, afin que la communauté découvre et utilise vos créations via « l’Espace de partage ». Vous pouvez choisir si les joueurs ont le droit de remixer (comprenez modifier), chacune de vos créations.

Sachez que tous les succès remportés par des joueurs qui ont utilisés vos créations vous seront crédités, même si elles ont été remixées.

Un classement est établi pour tous les auteurs, en fonction des XP associés à leurs créations. Vous pouvez noter les créations des autres, afin d’obtenir un classement des meilleures créations.

La compétition à plusieurs

Outre un mode solo et un Atelier de Création qui risquent de vous occuper un moment, vous avez la possibilité d’affronter d’autres joueurs, soit en écran splitté sur la même console (4 maximum, sans ralentissements), soit en ligne. Vous avez le choix entre courses libres, écran partagé (écran splitté pour deux joueurs en ligne), courses XP (les courses XP et les séries XP vous permettent d’augmenter vos points d’expérience).

Des classements et statistiques très fournis vous permettent de connaître votre place et votre niveau, parmi la communauté mondiale.

Et la réalisation technique dans tout ça ?... Ça roule ma poule !

Abordons l’aspect technique du jeu, qui est un point important. Malgré son esprit plutôt cartoon, ModNation Racers propose de superbes graphismes, au travers d’un univers ensoleillé et coloré. Les karts et les mods sont simplistes sur le fond mais regorgent de détails, qui nous vous le rappelons, sont entièrement personnalisables.

Les circuits quant à eux sont simplement magnifiques. Ils sont très fouillés et regorgent de détails, entre la texture fine et précise des routes, les objets sur le circuit, les bâtiments, les forêts, et les montagnes éloignées,… Le tableau est superbement réalisé. Un mode photo vous permet d’ailleurs d’immortaliser vos plus beaux moments, à n’importe quel instant du jeu.

L’animation est très fluide, quelques saccades sont parfois présentes, mais cela reste rare. On peut noter quelques légers défauts comme les arbres qui poussent soudainement au loin de la piste en sortie de virage, mais au final, la plupart du temps, ce sont des choses que vous n’aurez pas le temps de remarquer.

La gestion des lumières est très convaincante, entre l’éclairage naturel des circuits par le soleil et les effets lumineux produits par les armes qui se répercutent sur l’environnement, on en prend plein les mirettes.

L’aspect sonore ne restera pas forcément gravé dans vos mémoires, car hormis le bruit des différents moteurs et des armes, les musiques ne vous marqueront pas particulièrement, et les voix des personnages restent anecdotiques (en dehors des cinématiques). Néanmoins, le doublage en français des personnages durant les cinématiques est parfaitement convaincant, on ne peut rien reprocher à ce niveau.

Un petit bémol au niveau des temps de chargements, un peu frustrants sachant que le jeu met plusieurs minutes à s'installer lors de son premier lancement... rien de dramatique, mais dès qu'on se lance dans une nouvelle course, qu'on entre (ou sort) de l'Atelier de Création, qu'on revient dans le ModSpot (selon où l'on se trouvait), le jeu charge, et il faut donc patienter en regardant le pourcentage évoluer...

Alors ? Tous en piste !

Au final, ModNation Racers est un excellent jeu, très divertissant et superbement réalisé. Prenez le fun d’un Mario Kart, et associez-le à la profondeur d’un LittleBigPlanet, et vous obtenez ModNation Racers.

Les idées originales comme les objectifs de course, les armes avec une puissance évolutive et le fait de pouvoir toutes les tirer devant ou derrière, ou encore le bouclier à bien doser pour ne pas se faire exploser, sont autant de points forts qui rendent le jeu si intéressant.

Entre le mode solo scénarisé, les multiples modes de jeux en ligne, le mode 4 joueurs en écran splitté sur la même console… les soirées d’été risquent d’être animées !

Ajoutez à ce pétillant cocktail d’arrivée un Atelier de Création démentiel, vous offrant des possibilités gargantuesques de personnalisation pour vos karts, mods, et circuits, et vous obtenez la Rolls des Mario Kart-like.

Alors… à quand sur un circuit ?!

4,3
17
Graphismes
Malgré un esprit cartoon affirmé, ModNation Racers offre de jolies couleurs, des environnements réalistes et des circuits détaillés, ce qui donne au final un ensemble très agréable à regarder.
17
Technique
L’animation est parfaitement fluide, même à 4 en écran splitté. Quelques saccades se font parfois sentir, mais cela reste rare et peu gênant. La gestion des éclairages est bien réalisée, entre les environnements et les effets sur les circuits. Les temps de chargement sont assez longs malgré l’installation sur le disque dur.
17
Jouabilité
La prise en main des karts s’avère assez facile, et les techniques avancées s’apprennent progressivement. On prend plaisir à déraper et enchaîner les coups de karts entre deux tirs d’armes.
15
Ambiance sonore
Les musiques sont assez répétitives, mais le son des karts est correct, et les doublages vocaux sont de bonne facture.
14
Scénario
L’histoire de Tag, le jeune pilote que vous incarnez, est assez drôle et rend cohérent le championnat MRC.
17
Réseau
De nombreux modes de jeux à plusieurs s’offrent à vous, et vous permettent d’affronter la planète entière, sans ralentissement notable (à confirmer quand le jeu sortira).
19
Durée de vie
Entre le modo solo, l’Atelier de Création, et les courses en ligne… prévoyez quelques cafetières !
19
Plaisir de jeu
Indéniable ! En solo ou à plusieurs, ModNation Racers, c’est du fun, du fun, et du fun !
17
Note Globale
Le fun de Mario Kart associé à la profondeur de LittleBigPlanet, voici comment on peut résumer ModNation Racers, tellement ces deux aspects se marient bien. L’Atelier de Création pousse très loin la personnalisation des karts, personnages, et circuits, vous permettant d’obtenir des créations uniques, que vous pouvez partager avec la communauté. La réalisation visuelle n’est pas en reste, avec des environnements fouillés et détaillés, associés à une jolie gestion des lumières.
Les + du Jeu

. La réalisation visuelle et technique
. Les possibilité de création immenses
. Le championnat MRC
. L'originalité du système d'armes
. Un brin de stratégie
. Jouable à 4 en écran splitté

Les - du Jeu

. Les temps de chargements
. Un pilotage sensible

Afin de vous proposer des tests objectifs, sachez que tous nos tests sont lus et ajustés si besoin par plusieurs testeurs, avant d'être publiés.

Bookmark and Share  

Fiche consultée 1369 fois ce mois-ci, et 66849 fois depuis sa création