Aller au contenu


Photo
- - - - -

La vérité si je mens ! 3

Review du Blu-ray

  • Veuillez vous connecter pour répondre
6 réponses à ce sujet

#1 ArtSen!K

ArtSen!K

    "Quelques gouttes suffisent..."

  • Rédacteurs Blu-ray
  • 6 316 messages
  • Twitter : @Artsenik_P3L

Posté 14 juin 2012 - 13:38

Image IPB


.Informations et Caractéristiques techniques

Réalisateur : Thomas Gilou

Acteurs :    Richard Anconina, José Garcia, Gilbert Melki, Bruno Solo, Vincent Elbaz

Durée : 1h59

Genre : Comédie

Sortie en salle/Blu-ray : 01 février 2012 / 01 juin 2012

Éditeur : TF1 Vidéo

Encodage vidéo : 1080p

Encodage audio : Français : DTS-HD Master Audio + Piste Audiovision Stéréo Dolby Digital

Matériel utilisé :  PS3, Samsung 46 '' LCD 3D, Ampli Yamaha RX-V 765, Bose 5.1

Classification : Tous publics

Bonus:

- Promo et avants premières avec l'équipe du film

- 4 scènes du film en karaoké

- 10 Scènes coupées


Synopsis

Eddie, Dov, Yvan et les autres… Nos chaleureux amis ont migré du Sentier moribond à la banlieue florissante d’Aubervilliers… Là où les vieux entrepreneurs juifs ont laissé le terrain à de jeunes grossistes chinois courageux et dynamiques…
La petite bande est toujours aussi soudée, solidaire que lors des épisodes précédents, et la vie suit son cours, au gré des petits évènements familiaux et des affaires.
Dov semble toujours frivole, Eddie entreprenant, Yvan transi, Karine désinvolte, Sandra résolue, Chochana naïve, Serge irresponsable et mythomane. Quant à Patrick, il est amoureux et l’heureuse élue est loin d’être facile d’accès.
Tout irait pour le mieux jusqu’à ce qu’un vent mauvais apporte son lot d’adversité compromettant sérieusement la cohésion du groupe.
Succomberont-ils sous l’orage à la zizanie, ou bien, une fois de plus, à force d’entraide, de ruses et d’habileté, triompheront-ils de la crise avec panache ?

Avis

Thomas Gilou dont l'attirance périodique pour les films à connotation communautaire n'est plus à démontrer, il n'y a qu'à éplucher sa filmographie pour s'en convaincre, Black mic-mac, Raï, Chili con carne et bien entendu La vérité si je mens qui en est à son troisième volet. On retrouve donc notre fameuse équipe au complet pour de nouvelles (més)aventures après pratiquement 11 ans d'absence, ce qui représente pour les fans une petite éternité... Nos amis Yvan, Patrick, Eddie, Serge et Dov interprété de nouveau par Vincent Elbaz, remettent le couvert avec la même verve excentrique qui a fait leur succès.
Alors, le produit fini est-il digne de figurer au panthéon des comédies ou avons-nous droit à une vulgaire contrefaçon vendue sous le manteau ?

L'eau a coulé sous les ponts depuis le dernier épisode puisque le groupe de potes a profité de l'ascenseur social qui les a menés du célèbre Sentier, lieu incontournable de la confection de textile, aux quartiers huppés et pavillonnaires d'Aubervilliers. Les affaires vont bon train jusqu'à ce qu'un ambitieux marchand chinois, forcément vorace..., vienne gripper la machine bien huilée de nos compères.
On y retrouve une fois de plus toutes les recettes éprouvées ayant fait leurs preuves dans les numéros précédents, sauf qu'ici la sauce est relativement moins digeste notamment à cause d'un scénario clairement en manque d'originalité, se contentant de siphonner l'essence du second opus en omettant d'y injecter une dose indispensable d'inspiration. L'effet de surprise, il est vrai, s'étant estompé après deux films, il était donc difficile, pour le dernier en date, de rebondir sur les ressorts prévisibles d'un thème déjà bien mâché. On doute après cela, de l'utilité de nous ressortir la fine équipe du placard sur l'unique credo de la nostalgie. Quand on constate le résultat pathétique offert par la troupe embourgeoisée du splendid  avec les Bronzés 3, on est réellement en droit de se poser la question. Que l'on se rassure, La vérité si je mens 3 n'est pas tombé aussi bas bien que la déception soit à la hauteur de l'attente et de l'impatience, orchestrée d'ailleurs par une effervescente campagne médiatique.

Le spectateur est en terrain connu, le film renferme des petites perles en forme de répliques incisives qui vous tireront quelques rires francs et bienvenus. Ces petits moments arrivent à sauver une narration ankylosée par une carence flagrante d'authenticité ainsi que par un flot de stéréotypes pouvant sérieusement gêner aux entournures.

Heureusement que les personnages profitent d'un capital sympathie toujours intact à leur égard. Des acteurs principaux visiblement heureux de se retrouver rendant cette bonne humeur contagieuse à travers une interprétation des plus enjouée. C'est grâce à cela que le film échappe à la médiocrité distillée par une trame qui s'essouffle à la manière d'un asthmatique à la recherche d'un peu d'air salvateur. Cette bouffée d'oxygène est surtout insufflée par les pétillants José Gacia et Gilbert Melki en pleine maîtrise de leur jeu. Cette inépuisable jovialité transporte, telle une locomotive, les spectateurs jusqu'au générique de fin, malgré quelques arrêts en pleine voie qui rendent le rythme parfois un peu amorphe. Le maillon faible est sans conteste la place laissée aux rôles féminins dépourvus de consistance, se limitant ici, à de la quasi-figuration. Une présence féminine anecdotique sacrifiée sur l'autel de l’exubérance masculine qui nuit à une oeuvre qui aurait demandé plus de subtilité.

C'est avec soulagement que l'on aborde l'aspect technique puisque nous profitons d'une image foisonnante de détails et soutenue par une définition cousue main. Un transfert soigné à la luminosité exemplaire digne des plus grandes productions outre-Atlantique. Les couleurs ne sont pas en restes avec leur palette riche et pimpante sans être agressive pour autant. TF1 Vidéo sauve les meubles en ne nous trompant pas sur la marchandise !

Le son utilise tout le potentiel des enceintes avec une prédominance pour les principales, les dialogues sont limpides et le spectateur même dissipé n'en perdra pas une miette. Les ambiances retranscrites sont à la fois nuancées et toniques, bien qu'il ne s'agisse pas ici d'une démonstration acoustique transcendante. Les surrounds feront parfois un acte de présence en faisant vibrer leurs membranes, mais l'essentiel réside dans un DTS-HD Master Audio qui nous plonge au coeur d'un champ sonore qui fourmille d'effets généreux et sans parasites.

Pour conclure, si l'affiche nous honore d'un "La vérité vous nous avez manqué !" sous la forme d'un cri du coeur nous aurions vraiment aimé que la réciproque soit tout aussi tonitruante !

Bande-annonce :


 

 

. Achat du film


Si vous envisagez d'acheter le film, faites un petit geste pour P3L en passant par le lien Amazon ci-dessous, il ne vous en coûtera strictement rien Image IPB

 


  • 3

#2 C!neWax

C!neWax

    membre accro

  • Contribution
  • 4 657 messages
  • ID PSN : Cinewax
  • Twitter : @xXxCinewaxxXx
  • Team/Clan : FFU: French Fun Unit

Posté 14 juin 2012 - 14:22

Très bonne review comme d'hab Art :thumbup: Toujours très interessant à lire.
Pas encore vu le film (car justement j'avais peur que ça ressemble aux bronzés 3...) mais tu vas peut être me faire changer d'avis
  • 0

#3 ArtSen!K

ArtSen!K

    "Quelques gouttes suffisent..."

  • Rédacteurs Blu-ray
  • 6 316 messages
  • Twitter : @Artsenik_P3L

Posté 14 juin 2012 - 17:10

Merci. ;)

On est loin de la cata "Les bronzés 3", mais après un excellent "La vérité si je mens 2" difficile ne pas voir en celui-là un petit tire à blanc. (jeu de mots inside, mais pas obligé de s'y attarder :P)
  • 0

#4 Karu'

Karu'

    Membre élite

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 10 401 messages
  • ID PSN : Karuga
  • Team/Clan : F(ou)F(o)U(ne)

Posté 14 juin 2012 - 18:02

Oui c'est un peu du réchauffé mais j'ai vraiment beaucoup aimé
  • 0

#5 -Kazuki-

-Kazuki-

    Escargot fantôme

  • Membres VIP
  • 7 013 messages
  • ID PSN : kazuki-kun
  • Google+ : 107549022605549726875

Posté 14 juin 2012 - 22:45

Encore une excellente review de la part de notre ami Art' !
Ayant vu le film au cinéma, je peux dire que je partage plus ou moins plus ton avis. On sort de là un peu déçu quand on repense aux précédents, et je reproche surtout au film ses problèmes de rythme et de trucs réchauffés. Néanmoins, il y a encore une fois de bien bonnes répliques qui font mouche, et des situations bien hilarante. Et puis, la vérité, ça fait quand même plaisir de retrouver toute la bande ! :lol:

Modifié par -Kazuki-, 15 juin 2012 - 12:53 .

  • 0

#6 ArtSen!K

ArtSen!K

    "Quelques gouttes suffisent..."

  • Rédacteurs Blu-ray
  • 6 316 messages
  • Twitter : @Artsenik_P3L

Posté 15 juin 2012 - 12:42

Oui c'est un peu du réchauffé mais j'ai vraiment beaucoup aimé


Niveau répliques ils ont fait fort cette fois aussi :P, et elles sont d'ailleurs toutes dans la bande-annonce, autant ne pas la mater pour ceux qui ne l'ont pas encore vu !
Pas un mauvais film, mais on a quand même un petit goût amer au générique surtout après autant d'attente.

Ayant vu le film au cinéma, je peux dire que je partage plus ou moins ton avis. On sort de là un peu déçu quand on repense aux précédents, et je reproche surtout au film ses problèmes de rythme et de trucs réchauffés. Néanmoins, il y a encore une fois de bien bonnes répliques qui font mouche, et des situations bien hilarante. Et puis, la vérité, ça fait quand même plaisir de retrouver toute la bande ! :lol:


:P

J'aime bien ton « plus ou moins » puisque tout ce que tu écris c'est exactement le résumé de mon ressentiment, il y a donc plus de « + » que de « -» finalement. :D

Encore une excellente review de la part de notre ami Art' !


Merci mon escargot ! ;)
  • 0

#7 -Kazuki-

-Kazuki-

    Escargot fantôme

  • Membres VIP
  • 7 013 messages
  • ID PSN : kazuki-kun
  • Google+ : 107549022605549726875

Posté 15 juin 2012 - 12:52

Oui, en effet, c'est vrai qu'après coup ... je vais modifier ça en conséquence :lol:
  • 0





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users